Les entreprises au coeur de l'ecologie

Ferme biologique de Kootenaylodge, par Jérémie

Voila 6 ans que Jeremie foule les chemins du monde. Depuis 2 mois il s'est lancé et réalise une balade sur la terre, a pied, a vélo, et en stop..il vous explique son projet et ses diverses expériences écologiques.

Peux tu nous présenter ton voyage et quelles en sont tes motivations?

Ce voyage est une balade sur la terre qui sera exclusivement réalisée a pied, a vélo, et en stop. Je ne me suis fixé aucune date de retour, car prendre le temps, de rencontrer, d'échanger, de sourire, de contempler les paysages, est un de mes objectifs...
Lors de cette aventure, je ne vais jamais dans les hôtels, ni auberges et pas de restaurants. Tout ceci, dans l'objectif d'aller a la rencontre des Hommes. De vivre avec et comme les populations traversées, de comprendre toutes ces cultures diverses et toutes très enrichissantes, qui peuplent cette terre. D'apprendre de nouvelles langues, d'échanger, de partager et surtout de ne rien imposer...de pouvoir dire que la paix entre les Hommes est possible.
Le voyage est un retour a l'essentiel et une très bonne école.

Pourquoi a pied, a vélo et en stop?

A pied, c'est prendre le temps d'observer les paysages, d'échanger et de vivre au plus près des habitants, de s'imprégner en profondeur d'un pays et de sa culture. En dehors de l'aspect sportif, la marche est le moyen le plus économique et écologique qui soit. Sans contraintes, ni de disponibilités, elle est l'expression d'une liberté de mouvement qui me ressemble.

A vélo, c'est un moyen de transport passe partout, silencieux et écologique. Il est respectueux des coutumes et de l'environnement d'autrui. Le vélo suscite naturellement le dialogue et l'échange entre les Hommes. C'est assez simple pour s'arrêter quand on le veut. Populaire pour être mieux accepté des populations locales. Plus qu'un défi sportif, le vélo représente un moyen de transport idéal pour le voyage au long cours.
En auto-stop, c'est l'opportunité de faire de belles rencontres, de vivre les réalitées du peuple, de devenir patient et d'avancer un peu plus vite. (dans les moments de grandes fatigues et de lieux sans intérêts).
En voyageant, qu'as tu appris de la nature? Et en quoi cette balade pourrait elle t'aider a avoir une conscience écologique?

Mes voyages précédents m'ont appris que notre planète était dotée d'une richesse naturelle extraordinaire et diversifiée. La nature, c'est notre Mère a tous, c'est la vie.J'ai appris que la nature et l'homme ne font qu'un. La nature est si belle que parfois elle vous coupe le souffle, tellement l'Homme est finalement petit face a certains paysages. La nature, il faut y vouer un respect et en prendre soin tous les jours. Il est grand temps, alors j'encourage des initiatives telles que le tour du monde en solidaire et l'association Coeur vert. Bravo!

Ces 6 ans de voyage m'ont donc fait prendre une conscience écologique. Et c'est pour cela que j'ai décidé de réaliser cette balade en partie a pied et a vélo. Et sur mon chemin, de travailler avec des associations pour les enfants des rues, des personnes en grandes difficultés mais aussi des associations a but écologiques et dans des fermes biologiques.

Qu'as tu vu de plus positifs (initiatives, expériences, paysages...) et négatifs au points de vue environnemental?

Ce que j'ai vu de plus positif, ce sont mes rencontres avec tous ces gens et associations, pas encore assez nombreux, qui essaient par de petits gestes quotidiens d'améliorer et de protéger notre planète...Si chacun met une pierre a l'édifice alors on arrivera a le bâtir. Je vous parlerais de mon expérience dans une ferme biologique a Nelson (Canada).

Les paysages les plus purs que j'ai côtoyé sont ma traversée du désert de Gao a Tombouctou avec les Touaregs...le désert, c'est le néant, une autre planète...un pur bonheur!! et c'est pur...
Et mon passage sur une île des Philippines. Je vivais dans un petit village entouré de belles montagnes et d'une foret tropicale...aucune voitures, les gens se déplaçaient a pied, a vélo et quelques uns a moto. Seul le maire du village possédait un véhicule, un mini-bus, qui servait de transport en commun pour aller au marche du village voisin...Au niveau agriculture, tout est naturelle, aucune machine (mais il laboure avec des boeufs) et ni engrais chimique...et encore bien d'autres belles choses...

Mais les voyages m'ont emmené aussi dans des lieux pollués, puants et sales.

Malheureusement, nombreux sont ces lieux. Je ne les citerai pas tous mais mon séjour en Afrique de l'ouest me ravive de tels souvenirs. L'Afrique, c'est un peu la poubelle du monde!! Aucune infrastructure pour y déposer les déchets et de plus ce n'est pas dans les mentalités....alors dans les rues, on y voit sacs plastiques, bouteilles, papiers, cartons, métal....

Au Ghana, j'ai vécu dans un petit village ou j'y ai observé, a cotés des habitations, une montagne de détritus, entraînant des odeurs a vous faire vomir...et une hygiène déplorable pour ces habitants.

Mais aussi beaucoup d'autres choses telles la pollution due aux voitures ( Le Caire, ou de loin on voit un énorme nuage au dessus de la ville, Manille...), les déchets rejetés par de grandes entreprises....mais aussi l'avancée du désert, du en grande partie a la déforestation, aux pesticides et autres insecticides employées par de nombreux agriculteurs français, européens et américains.... aux personnes irresponsables qui font couler bêtement l'eau du robinet, ou arrose leur bout de pelouse en pensant que l'eau est abondante! faux, l'eau devient une denrée rare.... une autre preuve, lors de mon séjour au Burkina Faso, les gens me disaient qu'il y a dix ans, ils avaient besoin, pour construire un puits et avoir de l'eau, de creuser 1 ou 2 mètres...aujourd'hui, ils doivent creuser jusqu'à 15 mètres...car les nappes phréatiques sont asséchées.....

Alors, il est grand temps que l'homme moderne, se reharmonise avec la nature, son environnement et se fixe des limites. Car sinon, nos enfants et petits-enfants en subiront les conséquences!!

Peux-tu nous parler de ton expérience à la ferme Kootenaylodge and farm au Canada?

J'ai passé un mois chez David et Janette qui ont une ferme bio...expérience unique et très sympa....
Cette ferme biologique est un endroit pure entourée de belles et hautes montagnes, d'un superbe lac et de forets immenses...c'est un vrai havre de paix... En novembre et décembre, ils plantent de l'ail et la récolte se fait en juin. En été et en automne, on y ramasse des cerises et des pommes, avec ces dernières, ils font un excellent jus de pomme...Ce lieu est parsemé de jardins ou y pousse nombres de légumes, cucurbitaces et plantes médicinales. Pour alimenter et enrichir leur terre, ils font du composte.Et bientôt, des centaines de poulets vont jacter dans leur enclos et poulailler...

David et Janette ont un rêve et travaille dessus en permanence : mettre en place un eco village...

Dans un eco village, chacun a son propre habitat, son autonomie économique et idéologique avec un esprit de partage et de solidarité. Un eco village pratique les idées et techniques nouvelles ou traditionnelles visant a construire un futur durable. En résume, la vocation d'un eco village est de mettre en oeuvre un mode de vie collectif, écologique et juste. Six valeurs ressortent dans un tel projet qui existent déjà au sein de cette famille... L'autonomie, la convivialité, l'ouverture, le respect de la nature, des autres et de soi-même, la solidarité et la liberté de croyance individuelle...

Ils aimeraient aussi mettre en place des greenhouses, maison verte ou toute l'année, on y fais pousser des légumes... développer une conception bio-bénigne solaire-dynamique... et l' éolien...ça pollue moins !!
La conception bio-bénigne solaire-dynamique est proposée par Solviva, ce sont des gens qui ont pour "but de développer des conceptions et des méthodes capables de prévoir nos besoins de base (chauffage, refroidissement, électricité, nourriture, transport et gestion d'eau usagée et de déchets solides) et des manières qui réduisent la pollution et l'épuisement des ressources de 80% ou plus. Cela améliore la sécurité et la justice, l'économie et la qualité de la vie, dans les endroit urbains et ruraux n'importe ou sur terre." Solviva.
Pour exemple, certaines fermes logent les animaux et les plantes cultivées dans le même bâtiment. Les animaux produisent les nutriments nécessaires aux plantes sous forme de gaz carbonique et de fumier riche en azote ainsi que de la chaleur. Les animaux profitent de l'abri. De plus, un tas de compost produit de la chaleur, tout comme des lapins ou des poulets.
Pour plus de renseignements site internet http://www.organicagcentre.ca et pour Solviva http://www.solviva.com .

Je vous laisse découvrir leur site, c'est plus détaillé... http://www.kootenaylodge.com/mystique.html ou http://www.kootenaylodge.com
Voila, en vous souhaitant a tous une belle et heureuse année remplie d'amour, de paix, de sourires, de rêves, de voyages et de protéger notre planète.

Merci beaucoup à Jérémie pour ce témoignage ! Pour suivre ses aventures, c'est sur http://baladesurlaterre.free.fr.




Entreprises au coeur de l'ecologie | Coeur Vert | Blog des enfants | Contact | Newsletter | Le voyage
lit, sommier et matelas de qualité | Nettoyage bio à marseille | J + 3921